Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : maitriser les techniques de culture en agriculture régénérative et savoir choisir des variétés adaptées

Grâce aux apports de professionnels de la filière locale du blé panifiable, vous pourrez acquérir les bases de la culture des céréales panifiables selon les méthodes de l’agriculture régénérative.  

Objectifs

Cette formation vous permettra de découvrir :

  • les piliers de l’agriculture régénérative
  • l’intérêt des leviers agronomiques 
  • des exemples concrets en Belgique

Programme et Contenu

  • Visite de l’exploitation axée sur la culture des céréales panifiables.
  • La production des céréales en agriculture régénérative : semences, conduite de la culture, récolte, stockage, analyse, meunerie, conditionnement et vente.
  • Visite de parcelles de blé cultivées selon mes principes de l’agriculture régénérative , désinfection des semences, fertilisation, protection, …

Modalités pédagogiques

Cette formation se base sur le transfert de savoirs concrets et sur des apports théoriques complémentaires.

Public visé

Cette formation s’adresse à des personnes qui souhaitent développer un projet dans la filière locale de culture et transformation de céréales panifiables.

Priorité donnée aux demandeurs d’emploi domiciliés sur la zone Interreg France-Wallonie (Ath, Charleroi, La Louvière, Mons, Mouscron, Soignies, Thuin, Tournai, Avesnes-sur-Helpe, Cambrai, Douai, Lille et Valenciennes).

La formation sera aussi ouverte aux agriculteurs et entrepreneurs de ce territoire souhaitant se diversifier.

Prérequis

Avoir un projet dans la filière céréales panifiables.

Informations pratiques

Date

juin 30 @ 09:00 15:00

Prix

Free Cette formation est gratuite

Durée

1 journée

A la Ferme de Warelles, rue Noir Mouchon 15, 7850 Petit-Enghien

Lieux de formation

Formateurs

Etienne Allard et Catherine Stenuit – Ferme de la Warelle

Etienne Allard et son épouse, Catherine Stenuit, ainsi que leurs deux fils Nicolas et Antoine gèrent une ferme de polycultures-élevage (ferme de Warelles, à Enghien) sur 115 hectares, avec soixante vaches laitières. Depuis 25 ans, ils cultivent selon les préceptes de l’agriculture de conservation des sols. Ils ont également installé une meule à la ferme et leur farine est transformée en pain par un boulanger local.

Frédéric Muratori

Directeur de Regenacterre, asbl qui travaille au développement et à la promotion d’une agriculture régénérative en Belgique.

Inscription

Pour toute question relative à cette formation, veuillez contacter : Yves Boisdenghien – y.boisdenghien@carah.be

Si la date de la séance d’information est dépassée, inscrivez-vous et nous reprendrons contact avec vous.

Formations complémentaires

Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : Maitriser les techniques de culture en agriculture biologique et savoir choisir des variétés adaptées

juin 28 @ 09:00juin 29 @ 18:00

ObjectifsProgramme et ContenuModalités pédagogiquesPublic viséPrérequisInformations pratiquesInscription Grâce aux apports d’un professionnel de la filière locale du blé au pain, vous pourrez acquérir les bases indispensables au choix et à la culture des céréales panifiables selon les méthodes de l’agriculture biologique. Objectifs Cette formation vous permettra : De découvrir différentes variétés de céréales panifiables. De découvrir les […]

Continue reading “Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : Maitriser les techniques de culture en agriculture biologique et savoir choisir des variétés adaptées”

Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : cultiver, moudre, panifier

juin 28 @ 09:00juillet 8 @ 18:00

ObjectifsProgramme et ContenuModalités pédagogiquesPublic viséPrérequisInformations pratiquesInscription Grâce aux apports de professionnels de la filière locale du blé au pain de Wallonie et des Hauts de France vous pourrez acquérir les bases indispensables à la mise en place d’un projet dans cette filière. Durant les 9 jours de formation nous adopterons une approche globale en abordant […]

Continue reading “Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : cultiver, moudre, panifier”

Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : Penser la conception d’un atelier de transformation viable et vivable (meunerie/boulangerie)

juillet 4 @ 09:00juillet 5 @ 18:00

ObjectifsProgramme et ContenuModalités pédagogiquesPublic viséPrérequisInformations pratiquesInscription A travers la visite de 4 lieux, vous pourrez comprendre comment se dimensionne une activité de transformation du blé (production de farine et de pain). Vous verrez ainsi comment on peut développer ce type d’activité de manière viable et vivable, sous l’angle technique comme sous l’angle économique. Objectifs Cette […]

Continue reading “Entreprendre dans la filière blé panifiable locale : Penser la conception d’un atelier de transformation viable et vivable (meunerie/boulangerie)”

Ils témoignent de leurs expériences

Après des années passées dans le social, Mélanie a senti l’appel du large. C’est à l’occasion de vacances en Bretagne qu’elle découvre le pain au levain. Immédiatement, elle s’inscrit à un stage d’initiation avec des paysans boulangers. De retour sur la métropole lilloise, elle demande un congé individuel de Formation pour passer son CAP Boulanger (Certificat d’Aptitude Professionnelle). Dès 2017, elle étudie à temps plein au Centre de Formation et d’Apprentissage de Tourcoing et réalise un stage d’un an durant lequel elle réalise un pain bio et fait main. En Juin 2018, son CAP en poche, elle négocie son départ et a l’opportunité de remplacer le boulanger de son AMAP. A partir de ce moment là, tout s’accélère. Elle entre en couveuse avec A Petits PAS en 15 jours, avec un prévisionnel modeste. Elle achète un four avec les conseils éclairés de l’association, le soutien financier d’un club d’investisseurs solidaires (Cigales) et aménage sa véranda en atelier de production. Elle vend son pain sur un marché puis deux, dans un point de vente puis deux, puis trois. En 6 mois, elle atteint son objectif à 3 ans avec 200 kg de pain hebdomadaire. “Je n’étais pas du tout manuelle à la base. Je n’aurais jamais pu imaginer une reconversion plus simple et rapide. On peut changer de parcours, des dispositifs existent”.

La couveuse m’a permis de prendre confiance en moi par rapport au fait que j’étais capable de créer une entreprise, de me rendre compte que ça pouvait marcher, que c’était viable. Ce que j’ai le plus apprécié, c’est de pouvoir prendre le temps. C’était important aussi pour repréciser le projet, ça m’a permis de le construire 

Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

L’impression de papier consomme des ressources. N’imprimez ces pages que si nécessaire !

Octopix + WP = <3